Pourquoi l’hygiène est importante dans les bureaux ?

Pourquoi l’hygiène est importante dans les bureaux ?
  • 19 juillet 2019

En milieu professionnel, le confort du salarié repose sur diverses conditions, dont la propreté. Cette dernière influe particulièrement sur l’état d’esprit et la santé. Elle constitue également un facteur déterminant de la réputation d’une entreprise. À cet effet, l’employeur se porte garant de l’hygiène au bureau. Néanmoins, le salarié a sa part de responsabilité. Entreprise de nettoyage en France, Accecit explique l’importance de la salubrité des locaux de travail.

La propreté du bureau conditionne le bien-être

Étant donné que l’hygiène influe sur le moral, il reste primordial de maintenir la propreté sur le lieu du travail. Un environnement salubre garantit en effet la concentration et la productivité du salarié. À travers une enquête menée en novembre 2018, l’Ipsos signale que l’hygiène a un impact positif sur la performance de 85 % des salariés français. De plus, 80 % des personnes interrogées estiment que la propreté diminue le stress. Toujours selon Ipsos, l’hygiène et la propreté constituent une condition favorable à la motivation et à l’ambiance en milieu professionnel.

Propreté au bureau et bien être

Propreté au bureau, une nécessité pour la santé

En plus de contribuer au moral du travailleur, la propreté au bureau influe sur sa santé. L’organisme britannique Health and Safe Executive signale à cet effet qu’une négligence en matière d’hygiène se trouve généralement à l’origine de différentes maladies. Ce laisser-aller se traduit entre autres par un recours peu fréquent aux produits d’entretien. Les pathologies qui en résultent sont toutefois les principaux facteurs d’un taux d’absentéisme important.

L’hygiène du bureau garantit la réputation de l’entreprise

Vis-à-vis de la clientèle et de la concurrence, la crédibilité d’une entreprise se reflète à travers sa présentabilité. Cette dernière dépend de divers critères, dont la propreté. C’est la raison pour laquelle un minimum d’hygiène s’impose au sein du local, notamment dans les bureaux. Cette initiative répond par ailleurs au Code du travail qui, selon l’article R4224-18, exige de la part de l’employeur un maintien de la propreté au sein du local.

Ce souci de donner une bonne impression et de se conformer à la Loi amène les employeurs à collaborer avec les sociétés de nettoyage. Ces professionnels de la propreté disposent d’un personnel capable de travailler en équipe et d’une ressource matérielle répondant aux normes de l’hygiène et de l’environnement.

Hygiène au bureau, une responsabilité du salarié avant tout

Si la propreté du lieu de travail fait partie des engagements de l’employeur, le salarié doit cependant faire preuve d’un minimum d’effort. Il s’agit de gestes simples au quotidien. Non seulement cette attitude aide l’occupant du bureau à mieux s’organiser, mais il facilite également la tâche au personnel de nettoyage. Dans les deux cas, cela permet de gagner du temps et de travailler dans un environnement paisible.

Dépoussiérage du bureau

Le travailleur devrait avoir l’habitude de dépoussiérer régulièrement les matériels et les meubles dont il se sert couramment : écran, clavier, souris, photocopieuse, chaise et table. Il limite ainsi l’exposition aux infections bactériennes et le dysfonctionnement des appareils. En effet, l’accumulation de poussière accélère la propagation des acariens et la défaillance des accessoires électroniques. En ce sens, l’utilisation d’un chiffon ou d’une peau de chamois reste la meilleure option. Le dépoussiérage doit être suivi d’un lavage avec des produits antiseptiques.

Rangement du bureau

Outre le nettoyage des accessoires, le rangement s’avère aussi nécessaire. Cette initiative cultive le sens de l’organisation. La tâche consiste alors à effectuer un tri afin de séparer les documents les plus récents des plus anciens. Vous aurez besoin pour cela d’une poubelle à double compartiment, d’un casier et d’un classeur. Vous pouvez également vous servir d’une boîte de rangement pour vos stylos, crayons et coupe-papier.

Gestes préventifs

En matière de prévention, le salarié doit se soucier en même temps de sa santé et de celle de ses collaborateurs. En cas de maladie ou de blessure, il prendra des précautions qui réduiront le risque de contamination. Il s’agit entre autres de : se couvrir la bouche et le nez au moment d’éternuer ou de tousser, mettre un pansement sur sa plaie, se laver les mains de façon régulière surtout après avoir fait ses besoins…

Incontestablement, l’hygiène au bureau répond à un besoin médical et psychologique. Elle constitue également un atout majeur à la notoriété de l’entreprise. De ce fait, un nettoyage régulier doit avoir lieu dans les locaux professionnels. Dans tous les cas, la propreté devrait être considérée comme une habitude et non une obligation.