Comment évaluer les tarifs d’une entreprise de nettoyage ?

Comment évaluer les tarifs d’une entreprise de nettoyage ?
  • 06 février 2020

Lorsque l’on choisit une entreprise de nettoyage pour ses locaux professionnels, on veut toujours aller au plus efficace, et au plus économique. C’est bien naturel après tout ! Mais attention : choisir entre plusieurs entreprises de nettoyage est une opération plus délicate qu’il n’y parait.

Beaucoup de sociétés de propreté possèdent une grille tarifaire, en effet. Mais la prestation de nettoyage risque de varier énormément selon les nombreux critères qu’il faut prendre en compte. Alors, comment au juste évaluer les tarifs d’une entreprise de nettoyage ?

On peut distinguer quatre critères fondamentaux.

Premier critère : le coût des agents de propreté

La majorité du coût de la prestation va être générée par le salaire des agents de propreté. Le secteur de la propreté en France est régi par une Convention nationale des entreprises de propreté. Ce secteur prend particulièrement garde à la formation et à la sécurité de ses agents. La Fédération des Entreprises de Propreté a ainsi mis en place de nombreuses formations permettant aux salariés du milieu d’obtenir des certifications. Cette action s’inscrit dans une démarche de promotion du secteur auprès des jeunes génération. Elle cherche également à faire du développement durable une priorité. Depuis 10 ans, ce sont 16 000 Certificats de Qualifications Professionnelles qui ont été délivrés.

Si jamais une entreprise reprend un site à un concurrent, elle garde souvent le même personnel. Toutefois, une remise à niveau s’avère parfois nécessaire. Ce, afin d’assurer un travail de qualité optimale.

Aux agents de propreté, il faut par ailleurs ajouter le coût d’un chef de site, ou inspecteur. Il organise et contrôle le travail de ses salariés afin d’assurer qu’un travail optimal soit fourni. Il détermine également que les bons moyens soient mis en oeuvre, et veille au respect d’un cahier des charges.

En bref, on doit donc compter :

  • Le salaire des agents de propreté. Il est d’environ 10,50 € de l’heure brut. Plusieurs facteurs peuvent modifier légèrement ce chiffre ;
  • Le salaire de l’inspecteur, au prorata du nombre de ses clients ;
  • Les charges patronales, s’élevant à 30-40 % ;
  • Les surcoûts éventuels liés aux horaires de travail (travail de nuit, week-end, jours fériés…) ;
  • Les coûts de formation et/ou recrutement éventuels.

Deuxième critère : évaluation du temps de prestation

Avant de dire un chiffre quelconque, la société de nettoyage doit voir directement les locaux concernés. Méfiez-vous énormément des devis faits par téléphone ou sur internet. Impossible de savoir combien de temps va durer une prestation, ou sa difficulté, si on n’a qu’une vague idée du local. La superficie des locaux à nettoyer est évidemment un critère fondamental : on peut avoir recours à un métrage laser ultra-précis. Mais ce n’est pas le seul critère. On doit également tenir compte des revêtements :

  • Un sol dur nécessitera aspiration + lavage ;
  • Une moquette ne nécessitera qu’une aspiration. A part si vous désirez qu’on la shampouine.

Troisième critère : la fréquence de nettoyage

Certains chefs d’entreprise font l’erreur d’espacer le plus possible les nettoyages, afin de payer moins. Or, le résultat c’est qu’ils finissent par payer plus. En effet, plus on espace les prestations, plus les locaux sont sales, et plus le personnel doit travailler longtemps. Un local quasi-propre ne nécessite qu’un passage rapide, et amortit beaucoup les coûts. Evidemment, quelques critères entrent en jeu :

  • La superficie à nettoyer ;
  • La nature des revêtements. Selon ces revêtements, les produits utilisés seront plus ou moins cher. Mais les entreprises de propreté savent négocier des prix plus avantageux au litre ;
  • L’encombrement des pièces ;
  • La complexité des prestations voulues (vidage des poubelles, nettoyage des vitres…).

Tous ces critères mis à part, on peut évaluer que la vitesse d’une équipe se situe quelque part entre 80 m²/h et 400 m²/h.

Quatrième critère : les machines de nettoyage

Les forfaits des entreprises prennent normalement en compte l’achat, le transport, et l’entretien des machines utilisées par le personnel. Ces coûts sont mensualisés afin de ne pas être prohibitifs.

Conclusion : l’évaluation des tarifs d’une entreprise de nettoyage ne doit pas être faite à la va-vite !

Le plus important, c’est le devis. Ce devis doit être fait à la suite du déplacement d’un représentant de l’entreprise, qui doit évaluer exactement les besoins de votre local. Il est impensable, pour un nettoyage professionnel, de faire un devis à distance. Il faut que le professionnel regarde avec précision :

  • la superficie des locaux ;
  • la nature des surfaces à nettoyer ;
  • l’encombrement de l’espace.

Considérer également :

  • les horaires de travail de l’équipe : la journée ou la nuit, ou pendant les vacances ?
  • la complexité des prestations désirées.

On peut considérer que la vitesse d’une équipe de nettoyage varie entre 80 m²/h et 400 m²/h. D’où l’importance de bien évaluer ses besoins. Par ailleurs, il est déconseiller de trop espacer les interventions de l’équipe : plus un local est sale, plus il faut de temps pour le nettoyer. Enfin, avec un nettoyage régulier, les prix des produits et autres machines seront mieux amortis.

Accecit a déménagé

47 avenue Paul Vaillant Couturier
94250 Gentilly
RER B Gentilly ou T3 Stade Charlety